visite du jardin potager

Publié le par Damien Dekarz

Publié dans Jardin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne Sophie Verdier 17/07/2021 09:38

bonjour Damien, n'as tu pas été confronté au mildiou cette année? Apparemment, dans le nord de la france souci à de fortes pluies le mildiou a fait beaucoup de dégâts..Sais tu comment le prévenir?

Sophie 08/07/2021 20:48

Bonjour, HELP !!!
Comme toi, j’ai eu un printemps calamiteux, froid, détrempé... j’en passe. Mais tu arrives à avoir des courgettes, et un jardin quasi normal.. Mes courgettes végètent et ne se développent pas, les poivrons ont succombé à la combinaison froid + moineaux, les aubergines jaunissent et ne poussent pas... 4 semis de carottes : aucune germination, idem pour la coriandre. Les moineaux m’ont ravagé les blettes, les arroches et semis de betteraves... les petits pois n’ont quasiment pas germé, les fêves très mal...
Je cultive depuis 20 ans, je n’ai jamais vu ça. Je paille, je fertilise au fumier de cheval, le travail du sol se limite à un coup de grelinette... je garde quelques espaces ensauvagés au jardin....
Comment expliquer l’absence de levée des semis de carottes’ de coriandre ? Comment faire avec les moineaux ? ( je veux bien partager, mais là ce n’est plus du partage).
HELP !!!
Merci :)

Corinne 06/07/2021 19:18

Salut Damien, Bien vrai tout ce que tu nous dis sur la patience à avoir avant de se retrouver avec le m^me jardin d'Eden que toi...Cette année est bien "spéciale" en effet, mais chaque année est différente de la précédente et ne présage pas de la suivante. Chez-moi c'est assez difficile, comme chez beaucoup. Pourtant, je suis tombée dedans en étant petite comme toi, mais je n'en suis pas du tout à tes résultats. Le mildiou s'est invité sur les pommes de terre (plantées peut-être un peu tôt (incitée par les résultats de l'année dernière). Le problème s'est résolu et maintenant, c'est au tour des tomates qui sont en extérieur car je n'ai qu'une petite serre où je ne les cultive qu'une année sur deux voire trois.
Vive les décoctions d'aïl et le basalte. Ma terre n'est pas encore si riche que la tienne, mais je m'y emploie (jardin ravagé il y a 4 ans par les travaux d'une ligne haute tension).